Reconstruction du magasin de la banque alimentaire de Yengélé

En période de récolte, les lois de l'offre et de la demande font que, en abondance, les prix baissent. Les cultivateurs vendent donc leurs récoltes à bas prix et sont malgré tout obligés de vendre s'ils veulent disposer d'argent frais pour vivre.

La saison avance et les denrées alimentaires deviennent de moins en moins disponibles. Leur prix augmente au fur et à mesure pour arriver à son maximum juste avant la récolte suivante, période appelée "soudure". Les populations en général et les agriculteurs en particulier sont alors obligés d'acheter leur nourriture à un prix élevé.

Naturellement, les personnes qui en ont les moyens peuvent tirer avantage de cette situation en la poussant à l'extrême, acheter de grandes quantités à bas prix, les stocker et les revendre à prix élevé quelques mois plus tard. Cela s'appelle la "spéculation".

Afin de casser ce processus désavantageux pour le plus grand nombre, notre personne ressource a eu l'idée de créer une banque alimentaire.

Il s'agit d'acheter les denrées alimentaires aux cultivateurs à un prix supérieur à celui du marché au moment de la récolte et de les revendre en période de soudure en-dessous des prix pratiqués à ce moment.

De cette façon, les cultivateurs voient augmenter leurs revenus de façon non négligeable et les populations peuvent se nourrir à des prix décents toute l'année.

La banque alimentaire prélève quand même un petit bénéfice entre ses prix d'achat et ses prix de vente afin de pouvoir salarier ses employés et se constituer un petit fond de réserve en cas de souci (réparation du bâtiment, denrées abimées,...) : ce sont les frais de fonctionnement.

En 2015,nous n'avions pas les fonds pour constuire directement le magasin de la banque alimentaire. Un ancien local a donc été "réquisitionné" afin d'y stocker les 3 tonnes de mil achetées.

Au fil des saisons des pluies, malheureusement, le bâtiment a commencé à se dégrader, gâchant une partie des aliments stockés. L'inéluctable était arrivé, il fallait reconstruire un nouveau magasin.

Grâce à l'aide de la population locale qui a fourni de nombreux matériaux et toute la main d'œuvre, à l'apport de la Mairie de la Commune ainsi qu'à 2.614 € de vos dons, un nouveau magasin a pu être construit, voici les photos des différentes phases de la construction.



Ancien magasin dont un mur complet s'est finalement effondré.

Quête du sable pour construire les blocs de ciment.

Quête du sable pour mouler les blocs de ciment.

Façonnage des blocs de ciment.

Et voici le nouveau magasin terminé.